☰ MENU

Accueil > SPECTACLES > les SPECTACLES EN DIFFUSION > Le Poitevinologue

 

 

Francis Lebarbier des Matapeste
s'affiche hors piste

 

dans une création & production de l'UPCP-Métive (Parthenay 79).

Avec ses deux complices,

Patrice Massé - passeur de mots

& Gérard Baraton - accompagnement musical.

illustration de l'article

Une comédie poétique

Quand le 21ème siècle fut venu, qu’est-ce qui a bien pu pousser un homme à vouloir apprendre la langue du Poitou, le parlanjhe, une langue presque morte ?

À prendre des cours avec un Poitevinologue qui la connait sur le bout des doigts, « le bout daus dàe », parce qu’il l’a entendu dans le ventre de sa mère ?

« Avant de l’aprenre per la goule, o fau qu’o passe per les pés, les pas, la taere ! » dixit le Poitevinologue.

Et sous sa conduite, accompagné d’un musicien, voilà l’apprenti Parlanjhous lancé dans la danse, la musique et l’incontournable poésie.

 

Le trio nous embarque dans une comédie poétique où les déconvenues de l’apprentissage transportent le spectateur dans la légèreté d’un voyage presque initiatique !

 

 

Un excellent prétexte à nos yeux et nos oreilles pour partager une partie de la littérature poitevine éditée à ce jour, confirmant que loin d’être un patois, le « parlanjhe » est une véritable et belle langue.

— Avec ce spectacle, nous voulons partager notre amour de sa musicalité, notre plaisir de la faire entendre mais avant tout de la transmettre. »

 

L'agenda du Poitevinologue

2024

18 octobre / Salle Henri George Clouzot - 20h30 - La Crèche (79)

6 & 7 juillet / Festival au Village - (horaires à confirmer) - Brioux (79)

12 avril / Salle L’Aparté - 20h30 - Fors (79) - avec le soutien du Conseil Départemental des Deux-Sèvres.

10 mars / Salle des Fêtes Monacalis - 15h00 - La Foye Monjault (79) - avec le soutien du Conseil Départemental des Deux-Sèvres.

9 mars / Foyer Rural et l’association Parlanjhe vivant - 20h30 - Melleran (79) 

2023

21 janvier / Salle du Prieuré - 20h30 - Verruyes (79)

2022

25 novembre / Patronage Laïque de Niort (79) - 20h30

5 mars / Rencontres « Parlanjhes é passance » en partenariat avec Le Nombril du Monde / Pougne-Hérisson (79) - 19h03

Mars / Résidence Le Moulin du Marais - Union Régionale des Foyers Ruraux du Poitou-Charentes - Lezay (79)

Distribution & production

 

Distrubution : Patrice Massé, Francis Lebarbier

Écriture : Patrice Massé, Francis Lebarbier, Gérard Baraton

Mise en scène : Anne Marcel

Musique : Gérard Baraton

Régisseur : Laurent Massé

Diffusion : Valérie Zerbib - valerie@clownsmatapeste.com

 

Production UPCP-MÉTIVE
Union Pour la Culture Populaire en Poitou-Charentes et Vendée : Maison des Cultures de Pays.

Soutien à la diffusion par Les Matapeste.
Partenaires du PRODUCTEUR : La DRAC – La Région Nouvelle-Aquitaine – Le Département des Deux-Sèvres – La ville de Parthenay.
Soutien : l’Union Régionale des Foyers Ruraux du Poitou-Charentes, Moulin du Marais.

illustration de l'article

Renseignements

Durée 55’
Publics : adulte ou familial (dès 8 ans)

 

Jauge : nous consulter

Lieux :

- Équipés : théâtre, salles de spectacles, amphithéâtres...

- Non équipés : bar, lieux de vie, salle des fêtes...

Nous consulter pour toutes adaptations techniques suivant le lieu.

Espace scénique : Intérieur de 6*5m minimum.

Technique : son et lumière (nous consulter).

Scénographie : 2 cubes + une chaise

Équipe : 2 comédiens - 1 musicien - avec ou sans régisseur.

Conditions : nous contacter

...

 

> Nous contacter

Contact diffusion : Valérie Zerbib
valerie@clownsmatapeste.com

Tél 09 50 54 29 21
Mobile 06 89 49 54 19

 

illustration de l'article

Aide à la diffusion

Ce spectacle peut bénéficier du soutien à la diffusion artistique en milieu rural du Conseil Départemental des Deux-Sèvres.
 
+ d'info ICI

 

Parthenay : de l'urgence de s'emparer de la langue régionale

 

Sébastien ACKER

Journaliste, rédaction de Parthenay

La Nouvelle République - 2 février 2022

 

 

Deux jours de jeux, d’échanges et spectacles pour se plonger dans le parlanjhe et mesurer l’urgence de la transmission : à Pougne-Hérisson et à la Maison des cultures de pays de Parthenay, ce samedi 5 et dimanche 6 mars 2022.

 

Une poignée de jours après la Journée internationale de la langue maternelle de l’Unesco instituée chaque 21 février depuis 1999, il n’est jamais trop tard pour bien faire : ces samedi 5 mars au Nombril du monde et dimanche 6 mars à la Maison des cultures de pays (MCP) , les deux jours seront tout dédiés au parlanjhe, après trois années sans ces rencontres.

 

Il n’est jamais trop tard non plus pour sauver la langue maternelle. Et c’est précisément de cela dont il sera question à travers jeux, ateliers, tables rondes et spectacles : de l’urgence de transmettre le poitevin-saintongeais, au cœur de ce menu concocté par l’UPCP-Métive, avec le Nombril du monde, en partenariat avec l’URF du Moulin de Lezay pour ce qui est du spectacle I vinré te di (Le Poitevinologue) que Francis Lebarbier et Patrice Massé – avec Gérard Baraton à l’accordéon – vont enfin pouvoir présenter dans sa version finale.

 

« On devait le présenter ce joli petit voyage dans le parlanjhe fait de textes poétiques en mars 2020 lors de Journées sur la langue régionale à Niort, mais le premier confinement a tout balayé », se souvient Francis Lebarbier, en résidence cette semaine au Moulin de Lezay pour rafraîchir la mémoire à ce spectacle dont l’ébauche remonte déjà à 2019.

 

À l’instar de l’urgence du titre du désormais fameux spectacle de Yannick Jaulin (Ma langue maternelle va mourir et j’ai du mal à vous parler d’amour), après bien des années de passages dans la grande lessiveuse aux singularités et l’abandon aux ultras de la question politique de l’identité, l’appel devient pressant. « L’idée était d’axer ces rencontres autour de la transmission de la langue. Parce que s’il y a eu un énorme travail accompli par les pratiques artistiques comme la danse et la musique, la langue – pour ce qu’elle est en elle seule – n’a pas fait partie de cette transmission », explique Romain Chéré, codirecteur de l’UPCP-Métive.

 

"Pas seulement le dimanche chez grand-mère"

 

S’emparer de la langue régionale, donc. « Dans les années qui viennent, nous serons très attentifs à cette question. Comme de commencer à faire comprendre aux jeunes générations d’artistes qu’elles sont légitimes et que cette langue, ce n’est pas seulement celle des souvenirs du dimanche chez leur grand-mère. »

 

Une mallette pédagogique en cours d’élaboration, l’esquisse d’une production de création de spectacle, l’envie de voir un pôle poitevin comme chez les Basques et les Occitans, avec l’aide de la Région...
« Il faut s’appuyer sur les énergies nouvelles », martèle Romain Chéré qui, en transformant le « chanter » d’Évelyne Girardon en « parler », fait siens ces mots qui adoucissent les exigences des inhibiteurs : « Parler, c’est sûrement mieux que de ne pas le faire ».

 

Les clowns Matapeste à l'affiche, nos spectacles & productions